dsite durag velours magasin

Axel Towers (Copenhagen) by Lundgaard & Tranberg

Un album très solide dans lequel on observe sa maîtrise technique et sa polyvalence. Il était difficile à croire que, après un album aussi abouti que « Dans La Légende », PNL puisse nous surprendre et revenir avec une proposition équivalente (voire meilleure ?). Mais dans tous ses noms, un seul a été sur toutes les lèvres, le groupe PNL. C’est pour toutes ces raisons que 2019, c’est PNL, hiver comme été. Parce qu’une chose est assez frappante quand on regarde ton émission, c’est le fait que tu sembles être né pour ça ; pour parler de nourriture, avec une éloquence qui peut être lié au fait que tu sois rappeur finalement. Finalement, ce n’est pas Ninho qui a fait « l’album de l’année ». Pour nous, une bonne cover ce n’est pas forcément la plus jolie, la plus incroyable, mais bien la plus représentative de l’album. La cover de l’année n’est pas la plus aboutie graphiquement.

Et à ce jeu-là, c’est à notre avis, Jorrdee et la cover de son album « Vu » qui ont gagné. Un album cohérent et maîtrisé de bout en bout qui a fait passer le rap dans une autre dimension aux yeux du grand public. En 2001, la ligue de football américain, la NFL, interdit aux joueurs de porter les Durags, soi-disant pour ne pas les assimiler à certains gangs. Pucci Jr, Jorrdee, Retro X ou encore Shola Majic donnent une autre dimension à son projet, matchant parfaitement avec l’ancienne de la Ligue des Ombres. La londonienne est aussi minutieuse dans sa musique que dans ses clips où son style est parfaitement retranscrit en image. Le rapport Analyseur de poussière offre également une image détaillée des prédictions de micro et macro éléments qui sont essentielles pour les acteurs du marché Analyseur de poussière et les entreprises nouvellement développées. Tarik et Nabil sont aussi bons de l’autre côté du micro puisqu’ ils ont aussi produit le duo DTF ainsi que leur nouvel album durant l’automne. Son album « Le son d’après » est un OVNI musical. Avec son premier album « En esprit » récompensé d’un disque de platine et ses hits « Khapta » et « Aristocrate », Heuss s’est directement imposé comme un gros poisson du rap francophone.

Heureusement, leur récente annonce d’une tournée a vite fait oublier cela et a conquis le cœur des fans qui ont vite dégainé les CB. Leur album « Deux Frères » est pour certains leur meilleure création. Entre visuelles révolution, coup marketing de génie mais surtout un enchaînement de titres « Menace », « Zoulou Tchaing », « Déconnecté et « La misère est si belle » pour conclure l’album d’une manière magistrale. Les durags en velours : ils sont faits de velours à l’extérieur et d’une doublure de satin à l’intérieur. 2019 aura été marqué par nombreux morceaux faits par de nombreux artistes. Sûrement un des faits les plus marquants de la décennie rap qui vient de s’écouler. Quand on compare la fin de la décennie à maintenant, le chemin parcouru par cette culture est incroyable. L’un des albums les plus forts en émotion de la décennie nous transporte pendant 1 heures et 30 minutes. Aussi impressionnant techniquement que visuellement, le titre nous a donné une vrai claque.

Le clip « Au DD » synonyme du retour du groupe de 91 a été une véritable claque pour n’importe quel auditeurs. Tout a déjà été dit autour du clip. Ils devraient maintenant être lâches et ne plus s’enrouler autour de votre tête. Une voix si spéciale accompagnée d’instrumentales léchées, il ne nous en fallait pas plus pour être conquis. « J’crois qu’cette voix va me rendre real’ rich » et la protégé de Jorrdee a bien raison d’y croire. La pochette est le seul visuel qu’on a eu de ce projet, la seule trace visible de cette expérience qui est le 23ème projet de Jorrdee. L’artiste qui a littéralement explosé cette année est Heuss L’enfoiré à tel point qu’on a l’impression que le membre d’Affranchis Music est dans nos playlists depuis des années. Sentiment qu’on retrouve tout au long de l’album. L’album de l’année est clairement « Deux Frères ».